28 mars 2006

Cerveau

Je me suis posé une question fondamentale pour le concept d'Utopie : "Pour avoir une utopie, ne faudrait il pas que le cerveau humain change au préalable ?".

En effet, aujourd'hui être paranoïaque, maniaco-dépressif ou encore schizophrène n'est même plus considéré comme grave. Mais selon moi, trop de ces malades du cerveau courent les rues sans pouvoir être décelés ou bien remarquées (personnes que l'on appelle des sociopathes). Donc j'en viens à mon utopie et au risque de rédiger des articles un peu trop sérieux, je m'engage sur cette voie. Toutes ces maladies du cerveau sont complétement incompatibles avec une utopie, il n'est donc vraiment pas envisageable de monter une utopie au jour d'aujourd'hui.

Sans avoir aucune connaissance sur ce domaine, je me permets néanmoins d'emettre ce postulat, ces maladies ne sont elles pas créées par notre société, la violence, les crimes, les maltraitances, la concurrence permanente entre les hommes ? Si c'est le cas, alors à ce jour une utopie serait envisageable mais avec des nouveaux né non encore conditionnés par notre société et avec un instructeur assez détaché de la société pour ne pas leur retransmettre nos angoisses et notre stress pour éviter ces maladies qui peuvent mener à la ruine d'une utopie (toujours selon moi, c'est bien entendu discutable).
Mais cette solution me paraît tout de même assez malsaine et difficilement réalisable. Et je pense que toutes ces maladies purement psychologique (même si certains osent affirmer le contraire) devraient être totalement exclues d'une utopie. "Une absence de stress doit être présente pour une bonne utopie" (citation de moi mais que je trouve kiffante).

Le but de ce blog n'étant pas de créer une utopie mais de discuter sur le sujet, je suis ouvert à tous les commentaires ou idées que je pourrais éventuellement publier par la suite.

Merci de votre attention et de votre lecture.

Posté par Sylvaingaltier à 01:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Cerveau

Nouveau commentaire