22 mars 2006

Utopie : un grand paradoxe ?

Je suis arrivé à une question concernant les utopies, ne serait-ce pas un grand paradoxe ?
Si on étudie la racine de ce mot on se rend compte que ça veut plus ou moins dire que c'est inexistant :"qui n'est en aucun lieu", et peut être ne le sera jamais.

En effet, quand on voit les différentes utopies décrites par des auteurs comme Voltaire par exemple ou bien encore Jules Verne, on peut facilement observer que ces utopies sont imaginées selon les désirs de l'auteur, don sauf une personne complétement désinteressée, cela ne reflète que le profond désir de l'auteur pour une société parfaite. Se sont ils souciés du bien être du reste de la population dans leurs utopies ?
Si ce n'est pas la cas on peut donc dire que les utopies n'existerons jamais car chaque être humain veut des choses différentes et est par nature égoïste.

Conclusion, soit l'homme n'est pas encore prêt pour ça et ne le sera peut être jamais, soit je suis un gros défaitiste.

N'hésitez pas à me donner vos avis.

Posté par Sylvaingaltier à 00:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Utopie : un grand paradoxe ?

Nouveau commentaire